U      



Un pays, trois territoiresTout au nord de la Bretagne, faisant face à la Manche, il est un pays haut en couleurs que l’on appelle Bretagne Côte de Granit Rose. Une terre battue par le vent du large et buriné par les embruns dans laquelle landes, plages, falaises et marais alternent au rythme des petits ports de pêche, des villages repliés sur leurs églises et des stations balnéaires.Uni par une identité commune, ce pays offre pourtant des visages tout en nuances. De la Côte de Granit Rose à la baie de Lannion en passant par le pays de Tréguier, trois territoires offrent leur diversité, leur charme, leur caractère.

Présentation de la Commune

PRAT est une commune du canton de BEGARD, elle appartient au Trécorrois une région naturelle située à l'ouest de Saint Brieuc. Elle fait partie de La Communauté d'Agglomération LANNION TREGOR COMMUNAUTE (LTC) et appartient au Pays du Trégor-Goëlo. La plus grande ville à proximité de PRAT est la ville de LANNION localisée au Nord-Ouest de la commune. La rivière du Jaudy est le principal cours d'eau qui traverse la commune.

Population totale : 1.160 habitants

Population municipale : 1.134 habitants

Superficie : 2.186 ha

Gentilé : Pratais / Prataise

 

La commune de Prat comprend plusieurs sites remarquables tels que :

 

L'Eglise Saint-Pierre qui date de 1620-1622 et 1684-1685. L'édifice primitif de 1622 est remanié en 1674. L'orgue, date de 1866 (il est restauré et classé aujourd'hui).

 

 

 

La chapelle Saint-Jean Baptiste de Trévoazan (XIIIème siècle, 1497-1500), reconstruite en partie au XVIIème siècle et dans les années 1980 (elle s'était écroulée en 1910).

 

 

 

La chapelle Sainte-Anne (1772-1776), édifiée sur l'emplacement d'un ancien sanctuaire (détruit durant les guerres de la Ligue) Les ailes sont agrandies au XIXème siècle.

 

 

 

 

Le château de Coadélan (XIVème siècle). En cours de restauration. Il a été occupé pendant la Ligue par Guy Eder, baron de la Fontenelle. Visites guidées aux dates d’ouverture convenues par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles Bretagne).

 

 

 

L’étang de Poulloguer. Son nom provient du breton poull qui signifie étang, et oegan, rouir. Les eaux de cet étang de 2 hectares ont servi pendant plusieurs siècles à rouir le lin et le chanvre, qui formaient la principale richesse économique de Prat.

 

 

A l’instar de la plupart des communes bretonnes, la commune de PRAT est jalonnée de nombreux calvaires, majoritairement on trouve des calvaires à une seule croix que l'on peut tout aussi bien rencontrer isolés au détour d'un chemin que dans le cadre d'un enclos paroissial. Vous trouverez ces calvaires à la Fougeraie, à Béas (la Croix Anglaise), à Kerambastard, au Croajou, sur la route de Kernescop, au Launay, à Tossen Rugezec, à Keroulé, à l’Amouret- Kerreur ou encore à Hent Glaz.

 
Accueil du site Contact